Lettre ouverte aux défenseurs de la cause animale

Lettre ouverte de Raphaël FROMENT aux défenseurs de la cause animale suite à la confiscation de l’éléphante Kenya au cirque Zavatta Fils, éléphante qui depuis, d’après l’auteur, a "cessé de s’alimenter et a perdu énormément de poids". (lettre publiée par le journal Le Monde le 1 mars 2010)


Lettre ouverte aux défenseurs de la cause animale

Chers défenseurs de la cause animale,

Je me permets de rédiger cette lettre car je me sens mal à cause d’une de vos luttes. En effet, j’aime les animaux, et j’aime le cirque.(...)

La totalité des animaux travaillant dans les cirques français sont nés en captivité, ont été élevés par leur dresseur, avec une passion et un amour infini. Ces dresseurs sont titulaires de certificats de capacité vétérinaires, les autorisant à présenter au public des espèces de la faune non domestique. Ces animaux n’ont jamais connu d’autre vie que celle du cirque, et leur prêter un sentiment de souffrance quant à leurs conditions de vie relève de l’anthropomorphisme.

Le Docteur Michel Klein et les plus illustres vétérinaires français soutiennent le monde du cirque et dénoncent vos mensonges. Qui mieux qu’un vétérinaire peut déterminer l’état général d’un animal ? Quelles compétences avez vous pour dire que les directions des services vétérinaires de chaque département sont incompétentes pour signaler la maltraitance supposée des animaux de cirque ?

La confiscation de l’éléphante Kenya au cirque Zavatta Fils et son placement au Safari Parc de Peaugres par la fondation assistance aux animaux a conduit celle-ci a cesser de s’alimenter et à perdre énormément de poids. Un vétérinaire l’a confirmé. Faudra-t-il que les éléphantes Sabra et Delhi du cirque Pinder subissent le même sort pour que la cruauté de ces mesures, séparant des animaux de familles d’artistes qui les ont soignées et entretenues pendant des années révolte enfin une opinion publique qui ne se laisse pas abuser par vos mensonges ?

lire la suite de la lettre (Le Monde)

Auteur :
Après avoir travaillé de longues années à l’étranger, notamment en Afrique, pour l’administration française, Raphaël FROMENT a pris un congé sans solde pour mettre ses compétences au service de l’un des plus grands cirques francais. Il est d’ailleurs présent sur la tournée de celui-ci, et vit au quotidien avec des gens de cirque. Il raconte son expérience dans "le blog du cirque" (http://cirque.blog.lemonde.fr/).

Credit photo : Sylvain Gamel

Voir en ligne : Lettre ouverte aux défenseurs de la cause animale (Le Monde)

 
A propos de ASIDCOM
A propos d’ASIDCOM Créée en 2006 et présidée par Abdelaziz Di-Spigno jusqu’à juin 2011, l’association ASIDCOM est une association de consommateurs musulmans, déclarée ( type loi 1901) le 3 octobre 2006 en Préfecture des Bouches-du-Rhône, puis déclarée le 28 janvier 2013 à la Préfecture du Nord et (...)
En savoir plus »