mardi, 30 mai 2017
 

AID AL ADHA : organisation d’un site à Ouveillan (11)

Les associations musulmanes de Béziers sollicitent le Préfet de l’Hérault pour l’organisation d’un site relatif au sacrifice rituel de l’Aïd Al Adha début décembre.

En effet, la capacité d’abattage de l’abattoir permanent de Narbonne ne peut pas couvrir les besoins liés à cette grande fête musulmane. Un berger d’Ouveillan à la limite des deux départements 34 et 11 mais dépendant de la Préfecture de l’Aude propose une solution adéquate : financer un site de 400 m2 en prenant en compte la protection de la santé publique (gestion des déchets dont les MRS), protection animale (mise en place d’une contention mécanique) et respect de la bientraitance des animaux , gestion de l’environnement. La sécurité du site ainsi que l’organisation sont prises en compte.

L’association ASIDCOM et l’institut VIOSCOPE apporte leur expertise technique en soutenant pleinement l’initiative économique de l’agriculteur d’Ouveillan. Tous les chefs de famille pourront suivre une formation gratuite aux bonnes pratiques du sacrifice rituel, réglementation relative à l’hygiène, la santé publique, l’environnement, la bientraitance des animaux et la portée spirituelle et sociale du sacrifice. Une attestation de formation sera délivrée. Le Bureau Central des Cultes du ministère de l’Intérieur, place Beauvau, a pris connaissance le mardi 21 octobre de l’initiative d’ASIDCOM lors d’une rencontre avec un représentant chargé de cette question.

Le Dr Denis Simonin représentant de la DGSANCO (Direction D5 "animal welfare" chargée de la protection de la santé et de la protection des consommateurs) de la Commission Européenne nous a dans un message électronique écrit : "...à titre personnel je ne peux que vous féliciter de votre initiative à promouvoir le bien-être des animaux..".

On s’étonne dès lors que l’administration vétérinaire exige la présence de l’OABA (qui revendique l’étourdissement des animaux) ! L’action de l’OABA serait plus utile dans les abattoirs industriels comme Sisteron où le sacrifice est effectué dans le couloir d’amenée des animaux (restainer).

Au regard de l’organisation de l’Aïd cette année : absence de lieu d’abattage sur Clermont Ferrand (une pétition circule pour solliciter du Préfet un site de sacrifice, sinon il faudra sacrifier 500 agneaux sur la place Jade et sous le regard de Vincingétorix !), suppression envisagée de l’abattoir de St Louis à Marseille (4000 agneaux), et de la répartition des sites d’abattage sur le territoire national, on s’intérroge sur la devise républicaine de l’EGALITE DES CITOYENS...

Au delà du respect de la liberté religieuse, de la pratique publique d’un rite conforme au droit constitutionnel, l’enjeu c’est bien la gestion des territoires (avec la perte du savoir faire paysan), la désespérance de nos agriculteurs qui n’ont plus le goût d’entreprendre devant les diktats de la bureaucratie, le maintien d’une filière économique ovine où 80% de la viande consommée est d’origine étrangère (Royaume Uni, Nouvelle Zélande, Australie...) par le réseau de la grande distribution.

Il est connu que des abattages débutent 2 à 3 jours avant le terme légal pour la validité religieuse dans les grands abattoirs. Au titre des allégations (article L121-1 du Code de la Consommation ) que fait la direction de la répression des fraudes (DGCRRF) ?

Il faut un site à Ouveillan pour continuer le VIVRE ENSEMBLE avec un mariage réussi de la FOI et de la RAISON.


 
A propos de ASIDCOM
A propos d’ASIDCOM Créée en 2006 et présidée par Abdelaziz Di-Spigno jusqu’à juin 2011, l’association ASIDCOM est une association de consommateurs musulmans, déclarée ( type loi 1901) le 3 octobre 2006 en Préfecture des Bouches-du-Rhône, puis déclarée le 28 janvier 2013 à la Préfecture du Nord et elle (...)
En savoir plus »