jeudi, 17 août 2017
 

Dalil BOUBAKEUR et Kamal KABTANE s’opposent définitivement à l’étourdissement

Les représentants des cultes musulmans et juifs chargés de la question de l’abattage rituel sont unanimes pour exclure l’interférence des pratiques d’assommage (électricité, gaz et pistolet perforant) des domaines du halal et du Cacher.

Invités au Parlement, le 23 juin 2016, M. Anouar KBIBECH, Président du CFCM, et M. Joel MERGUI, Président du consistoire, ont clairement statué qu’il revient aux industriels d’adapter leurs installations pour répondre aux normes du bien être animal lors de l’abattage rituel. Les prescriptions religieuses optimisent en effet la protection animal à condition que le personnel soit dûment formé et que le matériel et les cadences soient adaptés.

Les recteurs des grandes mosquées de Paris et de Lyon

M. BOUBAKEUR et M. KABTANE étaient quant à eux invités le 16 juin 2016 lors d’une table ronde organisée sur l’abattage rituel en présence du Grand Rabbin de France, M. Haïm KORSIA, et le Grand Rabbin de Metz et de la Moselle, M. Bruno Fiszon.

Le recteur Dalil BOUBAKEUR a statué qu’un consensus s’est dégagé lors d’une réunion entre le CFCM et les trois mosquées (Paris, Evry et Lyon) pour définir une position commune. les quatre institutions s’opposent définitivement à l’utilisation de tout type d’étourdissement avant ou après l’abattage rituel. Dans le cas d’un étourdissement avant ou après abattage, la viande de l’animal sera déclarée non halal.

Le recteur Kamal KABTANE a expliqué que les pays musulmans s’opposent davantage aux méthodes d’étourdissement. D’une part, ces pays se sont montrés de plus en plus regardant sur la nature de ces techniques. D’autre part, les pays musulmans souhaitent l’harmonisation des pratiques sur le marché halal en appliquant le principe de "sortie de la divergence".

les vidéos intégrales sont disponibles sur le site internet de la commission d’enquête sur les conditions d’abattage des animaux de boucherie

Audition de M. Anouar KBIBECH, Président du CFCM, et M. Joel MERGUI, Président du consistoire,

Audition de Recteurs et Rabbins : table ronde sur l’abattage rituel

La mobilisation des consommateurs musulmans commence grâce à Dieu à donner ses fruits. C’est qu’un début de la réforme du marché halal pour qu’il se conforme aux prescriptions religieuses musulmanes.

Il faut maintenir les efforts collectifs et renforcer les associations des consommateurs musulmans. Incha’ Allah tous ensemble. Yes we can

Le projet d’ASIDCOM en quelques mots



modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

 
A propos de ASIDCOM
A propos d’ASIDCOM Créée en 2006 et présidée par Abdelaziz Di-Spigno jusqu’à juin 2011, l’association ASIDCOM est une association de consommateurs musulmans, déclarée ( type loi 1901) le 3 octobre 2006 en Préfecture des Bouches-du-Rhône, puis déclarée le 28 janvier 2013 à la Préfecture du Nord et elle (...)
En savoir plus »