vendredi, 21 juillet 2017
 

Référentiel Religieux du Halal du CFCM : L’Académie Internationale du Fiqh Islamique félicite les musulmans français

( , )

Question : nous avons besoin d’un courrier officiel de l’Académie Internationale du Fiqh Islamique qui précise : la définition de l’abattage religieux, l’avis juridique concernant l’étourdissement des volailles avec le bain électrique et l’avis juridique concernant l’abattage mécanique des volailles. Nous avons, par ailleurs, le plaisir de vous informer que les acteurs musulmans du halal ont pu adopter un référentiel religieux commun pour les produits halal et les conditions du suivi et du contrôle de leur production. Ce référentiel est notamment approuvé par les trois mosquées agréées par l’Etat français pour habiliter les sacrificateurs musulmans et le Conseil Français du Culte Musulman (CFCM), qui se sont accordés pour s’opposer à l’utilisation de tout type d’étourdissement avant ou après l’abattage religieux musulman.

En référence à votre courriel à l’Académie Internationale du Fiqh Islamique, en date du 10 juillet 2016, vous trouvez ci-dessous la Fatwa au sujet de vos questions (voir version arabe ci-dessous en PJ) :

Fatwa concernant l’abattage religieux, l’étourdissement et l’abattage mécanique des volailles

9 Chawal 1437 H / 14 juillet 2016

Louanges à Dieu, Seigneur des mondes. Que la prière et le salut soient sur le meilleur des envoyés, notre prophète Mohammad, ainsi qu’à sa famille et ses compagnons.

Réponse  : D’abord, nous félicitons les musulmans de France et leurs institutions musulmanes et leurs mosquées centrales. Ils ont en effet bien fait d’établir un référentiel consensuel commun pour les normes religieuses concernant l’abattage halal et d’œuvrer pour le faire reconnaitre par les institutions officielles importantes et celles du pouvoir législatif. Nous demandons au Seigneur de soutenir tous ceux qui contribuent à ce travail et de leur permettre d’aller de l’avant pour leur bien et celui de tous les français.

D’ailleurs, cette démarche (des musulmans français) correspond à la recommandation de l’Académie Internationale du Fiqh Islamique dans le paragraphe six de sa décision n°95(10/3) au sujet de l’abattage des animaux : « les musulmans résidents dans un pays à majorité non musulmane doivent utiliser le droit afin d’obtenir l’autorisation pour abattre les animaux sans étourdissement selon les rites musulmans, . »

Nous profitons de ce courrier afin de recommander aux musulmans résidents dans les autres pays à majorité non musulmane d’entreprendre des démarches afin d’obtenir eux aussi les autorisations et déclarations nécessaires pour pratiquer l’abattage sans étourdissement selon les rites musulmans, et veuillez pour que toutes les démarches liées à l’abattage halal soient effectuées par des musulmans compétents et habilités.

Vous trouvez ci-dessous les réponses à vos interrogations concernant l’abattage religieux des volailles :

Premièrement : l’abattage religieux (La Adh-Dhakat) des volailles : La Adh-Dhakat est l’égorgement (Dhabh) de la volaille licite à la consommation afin d’ôter sa vie et la vider de son sang en lui coupant les veines jugulaires, les artères carotides, la trachée artère et l’œsophage. La Adh-Dhakat est aussi soumise à des conditions et des règles de bienséances qu’il est possible de consulter dans la décision susmentionnée de l’Académie.

Deuxièmement : l’avis juridique concernant l’étourdissement des volailles avec le bain électrique

Il faut éviter l’étourdissement des volailles par le bain électrique. Il est mentionné dans le point (j) du paragraphe ‘cinq’ de la décision de l’Académie : « il n’est pas permis d’étourdir les volailles avec l’électricité car il a été démontré par expérience que cela conduit à la mort d’un nombre non négligeable parmi elles avant l’abattage religieux. »

Troisièmement : l’avis juridique concernant l’abattage mécanique des volailles Il est mentionné dans le paragraphe ‘huit’ de la décision de l’Académie susmentionnée : « à l’origine, l’abattage religieux doit être effectué manuellement par le sacrificateur. Mais il est possible d’utiliser l’abattage mécanique pour les volailles tant qu’il peut répondre aux conditions de l’abattage religieux mentionnées dans le paragraphe (deux). Il est donc possible de prononcer le nom de Dieu (Basmalah) sur chaque lot, abattu en continu. En cas d’interruption, il faut prononcer le nom de Dieu à nouveau. »

Et étant donné qu’il nous a été confirmé, par l’observation, dans un grand nombre d’usines de production de viande de volaille que l’abattage mécanique des volailles, par ses différentes méthodes, pour un nombre non négligeable d’animaux, aboutit au passage du couteau en dehors de l’endroit prescrit pour l’abattage religieux et qu’il est par conséquent nécessaire de compléter l’abattage à la main, nous pensons qu’il faut éviter l’abattage mécanique des volailles et qu’il faut effectuer l’abattage manuellement, sachant que beaucoup d’usines et d’abattoirs sont retournés à l’abattage manuel alors qu’ils utilisaient le couteau mécanique.

Dieu est le plus savant, et que la prière soit sur notre Prophète Mohammad, ainsi que sa famille et ses compagnons et ceux qui l’ont suivi.


1 commentaire
  • C’est une bonne avancée, certes tardive, mais bénéfique.

    Entre Temps, les musulmans, consommateurs de Viande par excellence, sont ils conscients des modes d’élevage de leurs animaux sacrifès, des modes de transport, d’alimentation... En aucun cas la mal traitance de l’animal, depuis sa naissance jusqu’à son abattage n’est mise au clair pour les musulmans, ni pour les personnes qui prononcent les Fatwa.

    Un animal mal traité, terrorisé, qui ne connait que de la souffrance et la maltraitance depuis qu il a ouvert ses yeux en passant par son transport et son alimentation malsaine, est il toujours HALLAL ?

    Le prophète SWS l’aurait Il accepté ?

    Répondre


modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

 
A propos de ASIDCOM
A propos d’ASIDCOM Créée en 2006 et présidée par Abdelaziz Di-Spigno jusqu’à juin 2011, l’association ASIDCOM est une association de consommateurs musulmans, déclarée ( type loi 1901) le 3 octobre 2006 en Préfecture des Bouches-du-Rhône, puis déclarée le 28 janvier 2013 à la Préfecture du Nord et elle (...)
En savoir plus »