mercredi, 20 septembre 2017|
 

Communiqué : L’Instance Burqa du Ministre de l’Intérieur B. Cazeneuve

Elle sert également de lieu d’échange entre le Vatican et le gouvernement. Par analogie, M. le Ministre Bernard Cazeneuve nous annonce la création d’une instance de dialogue pour l’Islam de France. Cependant, loin des sujets d’actualité, cette instance va s’octroyer la légitimité de représenter les droits fondamentaux des musulmans. A J-6, la (...)


modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

2 commentaires
  • Assalamou alaykoum,
    A quand un article précisant si vous allez collaborer ou pas avec cette instance Burqa que vous décriez ici ? Allez vous vous rallier aux décisions qui seront prises dans le domaine du Halal et qui s’imposeront à tous si personne ne les conteste ?
    wassalam

    Répondre

    • Wa Alaicom Salaam,

      C’est une instance sans légitimité électorale ou cadre juridique. Le Ministre de l’Intérieur n’a même pas pris la peine d’écrire une lettre nominative pour les invitées. il a adressée une lettre type comme celle qu’on aurait pu envoyer pour assister à une cérémonie et non pour une réunion de travail.

      La lettre publiée sur Saphirenews et dont on nous a transmis une copie ne reflète pas du tout le processus réel de désignation. La liste des personnes invitées n’est toujours pas rendue publique !!!! On mise sur le grand nombre de participants pour légitimer une nouvelle mascarade incompatible avec les valeurs républicaines que doit préserver le Ministre de l’Intérieur.

      On nous a rassuré à multiple reprises que l’instance ne prendra pas de décision et que ses conclusions seront informelles !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! C’est complètement ambigu comme démarche ! Nous restons donc Vigilants et n’hésiterons pas de dénoncer et/ou contester les transgressions et discriminations de nos droits.

      Notre position est que seul le culte peut nécessiter une représentation institutionnelle pour dialoguer et/ou prendre des décisions formelles. les autres composantes de la société civile sont naturellement en constant dialogue avec l’Etat, conformément aux règles démocratiques de notre pays.

      D’ailleurs, ASIDCOM est en constant dialogue avec les pouvoirs publics. plusieurs articles sur ce site internet témoignent de son implication très active dans les débats et les activités liées au Halal et autres. Nous n’avons pas besoin de légitimer l’instance Burqa pour justifier du dialogue effectif avec l’État.

      Cela dit, comme ses habitudes, ASIDCOM reste au service des consommateurs musulmans. Elle s’efforce aussi de collaborer avec les responsables musulmans actifs pour défendre nos droits religieux via son site internet et tout autre type d’échange et de communication.

      Wassalamou Alaicom

      Répondre

A propos de ASIDCOM