dimanche, 19 novembre 2017|
 

Promotion "La République et le Halal" à 10 Euros uniquement

Le développement des grandes surfaces, initialisé dans les années 60, a été le moteur de l’industrialisation du marché de la viande. Ce fut un changement radical dans les règles d’abattage avec la disparition brutale des boucheries traditionnelles au profit des super et hypermarchés. Dans ce contexte, les musulmans se battent depuis plus de 50 ans pour (...)


modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

3 commentaires
  • Commander "La République et le Halal" chez ASIDCOM 23 novembre 2015 22:15, par Becart

    Vous trouverez des protéines ....végétales dans les légumes secs.

    Répondre

  • halal =souffrance de l’animal 23 novembre 2015 22:16, par steph

    ou est le respect des religions puisqu’on ne sait pas ce que l’on achète ? .l’ingérence du politique ? ça dépend pour qui....quant l’animal et étourdit ,il ne souffre pas du tout !par contre égorge vivant :c’est une souffrance atroce et inhumaine .STOP de plus a la base votre religion ne l’oblige pas.moi ma religion est le respect du vivant et de ma planète.

    Répondre

    • halal =souffrance de l’animal 24 novembre 2015 13:32, par Personne

      Cher ami,

      Il ne faut pas laisser votre sympathie pour les animaux influencer votre sens de l’analyse face aux grandes manipulations faites au sujet du halal. Les musulmans sont comme vous victimes de la grande opacité du marché de la viande. C’est une opacité, vous l’avez bien compris du documentaire de Franz Olivier Geisbert, encadrée par les services de l’état et est soutenue par des textes règlementaires.

      En ce que concerne notre religion, il me semble inapproprié de votre part de se prononcer à la place des musulmans pour déclarer ce qu’elle impose ou qu’elle n’impose pas. Jamais vous n’entendrez un musulman dicter aux fidèles d’une autre religion la définition de leurs rites et devoirs religieux. Mais le contraire semble se généraliser de plus en plus à nos jours, malheureusement.

      Paix

      Répondre

A propos de ASIDCOM