samedi, 22 septembre 2018
 

Communiqué d’ASIDCOM : une taxe halal scandaleuse et nocive

Le référentiel religieux du halal de la charte halal du CFCM est adopté à l’unanimité par les musulmans en France, dont les trois grandes mosquées agréées pour habiliter les sacrificateurs, les organismes de certification Halal et les associations des consommateurs musulmans. Il représente la définition commune du halal pour les musulmans français. Il a été salué par l’IIFA (L’Académie Internationale du Fiqh Islamique à Jeddah) et le SMIIC /OIC.

Récemment L’AFNOR, sous tutelle de l’état, a tenté, avec la participation de trois ministères, d’imposer aux musulmans une norme halal ignorant l’opposition des musulmans et le référentiel religieux du halal de la charte halal du CFCM. Pour ceci l’AFNOR a notamment exclu les associations des consommateurs musulmans et a fait appel à une association nationale partenaire non reconnue par les musulmans pour représenter leurs droits religieux dans le domaine de la consommation.

Par conséquent la publication de la norme AFNOR « halal » a suscité un tollé en France et au niveau international. Au final cette norme séculière a été annulée. L’AFNOR a invoqué les critiques [1] adressées à la France, Pays laïc qui n’a pas la légitimité religieuse nécessaire pour l’adoption d’une norme halal étatique.

En effet, Il convient de souligner que s’agissant de la question religieuse du halal, les consommateurs musulmans doivent être représentés et défendus par les associations musulmanes représentatives au niveau national. Ces dernières ont la particularité d’être habilitées à reconnaitre et défendre les spécificités religieuses des qualités des produits et services orientés vers ces consommateurs sur la base de leur appartenance à la religion musulmane. Ainsi, dans le cadre spécifique de la défense des droits des consommateurs de la minorité musulmane sur le marché halal et celui du hajj, il convient d’évaluer la représentativité des associations des consommateurs de façon corrélative avec la taille réduite de ce marché (environ 5 millions de consommateurs) comparéau marché global national (plus que 60 millions de consommateurs).

ASIDCOM par sa contribution [2] en termes de travaux scientifiques et sa participation en France, en Europe et dans le monde [3] pour représenter les intérêts des consommateurs musulmans, est l’association légitime pour représenter les consommateurs musulmans en France, en partenariat avec les autres associations des consommateurs musulmans.

En conclusion, la contribution des consommateurs musulmans, qui sont volontaires pour le financement du culte, doit se faire sous l’égide des institutions représentatives du culte musulman, dans le cadre d’une organisation où siègent les associations représentatives des consommateurs musulmans, tout en se conformant au référentiel religieux de la charte halal du CFCM. Cependant, l’imposition d’une taxe halal par une organisation non élue démocratiquement serait perçue par les musulmans comme une ingérence dans leurs affaires cultuelles et une entorse aux principes laïcs et républicains, plus scandaleuses et nocives que l’adoption de la norme halal séculière.

Lille, le 9 septembre 2018

Hanen REZGUI
Présidente d’ASIDCOM


[1]

PDF - 554.4 ko
Halal - Letter from SMIIC to November 2017

[2]

PDF - 261.3 ko
récepissé demande agrément national

[3] participation prochaine au World Halal Summit de la présidente d’ASIDCOM pour représenter le réseaux international des consommateurs musulmans

PDF - 433 ko
WHS - Hanen REZGUI

modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

 
A propos de ASIDCOM
A propos d’ASIDCOM Créée en 2006 et présidée par Abdelaziz Di-Spigno jusqu’à juin 2011, l’association ASIDCOM est une association de consommateurs musulmans, déclarée ( type loi 1901) le 3 octobre 2006 en Préfecture des Bouches-du-Rhône, puis déclarée le 28 janvier 2013 à la Préfecture du Nord et elle (...)
En savoir plus »